Ce qu’il reste d’hier

Une création d’Aurélien Dony et de la Compagnie L’Absolu Théâtre Théâtre documentaire en francophonie belge Un duo de comédiens, accompagné d’un poète/dramaturge et d’un musicien, a décidé de monter un spectacle autour de l’enfance et du territoire. Qu’est-ce que veut dire être enfant en province de Namur, bercé par le chant de la Lesse et de la Meuse ? Que veut dire être enfant sous le regard des terrils et du spectre des usines du Hainaut ? Quel imaginaire se construit pour le gamin des Marolles ? Quel lien pouvons-nous tisser entre notre enfance et le territoire où elle a pris racines ? Qu’est-ce que cela implique dans la femme ou l’homme en devenir ? Quel héritage porte-t-il, porte-t-elle, parfois même à son insu ? A partir de la phrase de Jacques Brel « L’enfance est avant tout une notion géographique », l’Absolu Théâtre se fixe pour objectif d’interroger la part d’enfance qui, dans le fond du ventre, nous fait d’un bois à nulle autre pareille.L'idée est d'aller à la rencontre des citoyen.ne.s belges francophones et de les interroger sur le lien qu'entretient leur enfance avec le territoire sur lequel ils/elles ont grandi. Tous les entretiens sont filmés et certains feront partie du spectacle.

  • Picture of the movie
  • Picture of the movie
  • Picture of the movie
  • Picture of the movie
  • Picture of the movie
  • Picture of the movie